Petit lexique de la parentalité (suite)

Attachement et figure d’attachement principale :

L’attachement est un besoin primaire nécessaire à la survie qui est présent chez tous les mammifères. Quand on parle d’attachement on parle d’un lien vital qui se crée entre le nouveau né et les figures qui vont répondre à ses besoins, lui apporter sécurité globale et affective, le but ultime de l’attachement étant au passage la survie.

Parmi les figures d’attachement, il y en a une qui est un peu au devant de la scène pour le bébé, c’est celle qui passe le plus de temps à ses côtés. Et notre société est ainsi faite (inégalité de congé parental par exemple…) que la figure d’attachement principale est dans l’immense majorité des cas …. la mère! Alors que les pères se rassurent, quand on parle d’attachement on ne parle pas d’amour. Le lien d’attachement est ce qui est sollicité dans les situations de stress ou d’insécurité. Vous ne voulez pas où je veux en venir? C’est la figure d’attachement principale qui va ramasser le plus les pleurs et les colères des bébés. D’où cette observation que les bébés pleurent plus en présence de leur mère… le privilège quoi!

Et cette dimension d’attachement ne se résume pas à la survie, mais aussi à la construction du sentiment de sécurité et aux modalités de relations avec ses congénères à l’âge adulte. Grosso modo, plus j’ai pu trouver de réconfort dans les premiers mois de vie, plus je me sens en sécurité et plus je peux faire confiance aux autres…

Accordage affectif et ajustement réciproque dans la relation parents/bébé :

Vous pouvez remplacer le terme « accordage affectif » par « instinct maternel » ou « instinct parental ». Ce fameux instinct qui n’est pas livré avec le bébé à la naissance. Cette capacité à comprendre les besoins pleurs de son bébé et à bien y répondre. Et oui, s’accorder avec son bébé demande un peu de patience et va nécessiter quelques ajustements entre les parents et leur enfant. Parce que la bonne nouvelle c’est que la relation va dans les deux sens, et donc vous n’êtes pas les seuls fautifs si vous avez du mal à vous ajuster à votre enfant! L’accordage parents/bébé est le fruit d’une boucle d’interactions réciproques entre les différents protagonistes qui s’ajustent mutuellement. Historiquement, on ne parlait que de compétences parentales, le fait que des parents soient plus ou moins compétents avec leur bébé. De façon plus récente on reconnait que les bébés ont aussi leurs propres compétences, dont celles de bien rentrer en interaction avec leurs parents. Et idem, certains sont plus doués que d’autres dans ce domaine. Et donc les ajustements mutuels se font avec le temps (c’est plus ou moins rapide) et ne sont pas les mêmes d’un enfant à l’autre (c’est plus ou moins facile), mais l’accordage affectif ou l’instinct parental finit toujours par se mettre en place !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :